Home » LES PREUVES PAR L'IMAGE

LES PREUVES PAR L'IMAGE

LE PET SCAN

Nous avons réalisé une série d’études sur la diffusion sous cutanée des produits de mésothérapie que nous injectons de façon tumescente sous la peau en regard de points anatomiques bien spécifiques. Notre but était de démontrer que les produits que nous injectons sous la peau diffusent bien au sein des organes cibles que nous traitons, expliquant ainsi nos succès thérapeutiques et justifiant ainsi d’un point de vue scientifique cette méthode.

 

Pour réaliser cette étude, nous avons utilisé le TEP scan. La tomoscintigraphie par émission de positons (TEP), dénommée PET ou PET scan pour « positron emission tomography » en anglais, est une méthode qui permet de mesurer en trois dimensions une activité métabolique ou moléculaire d'un organe grâce aux émissions produites par les positons issus d'un produit radioactif injecté au préalable.

La TEP repose sur le principe général de la scintigraphie qui consiste à injecter un traceur dont on connaît le comportement et les propriétés biologiques pour obtenir une image du fonctionnement d'un organe ou la présence d'une cible moléculaire

Ainsi, la TEP permet de visualiser les activités du métabolisme des cellules : on parle d'imagerie fonctionnelle par opposition aux techniques d'imagerie dite structurelle comme celles basées sur l’absorption de rayons X (radiologie conventionnelle ou scanner X) ou la densité d’eau (IRM) qui réalisent des images de l'anatomie.

Le PET scan permet donc de suivre l’activité métabolique des tissus en rapport avec la diffusion des solutions de médicament que nous injectons sous la peau.

IMAGES DE LA COLONNE VERTEBRALE DORSALE DE PROFIL

IMAGES DE LA COLONNE VERTEBRALE DORSALE DE PROFIL - Clinique du mal au dos

Cette image de profil, montre en jaune cerclée de rouge, la diffusion du produit injecté en hydrotomie au sein même du corps vertébral des 6° et 7° vertèbres dorsales chez un patient ayant présenté des tassements anciens des 4° et 5° vertèbres dorsales guéris et indolores, mais souffrant de douleurs au niveau des 6° et 7° vertèbres dorsales.

L’image du bas a été réalisée 5 jours après une séance de mésothérapie tumescente hydrotomique et celle du haut 21 jours plus tard. Ces deux images prouvent la diffusion des produits au sein même des vertèbres et leur persistance pendant au moins 3 semaines.

COUPE SAGITALE AU NIVEAU DE LA 6° VERTEBRE DORSALE

COUPE SAGITALE AU NIVEAU DE LA 6° VERTEBRE DORSALE - Clinique du mal au dos

Cette image en coupe sagitale, c'est à dire perpendiculaire à l'axe du corps, montre en jaune cerclée de rouge, la diffusion du produit injecté en hydrotomie au sein même du corps vertébral de la 6° vertèbre dorsale chez un patient ayant présenté des tassements anciens des 4° et 5° vertèbres dorsales guéris et indolores, mais souffrant de douleurs au niveau des 6° et 7° vertèbres dorsales.

L’image du bas a été réalisée 5 jours après une séance de mésothérapie tumescente hydrotomique et celle du haut 21 jours plus tard. Ces deux images prouvent la diffusion des produits au sein même des vertèbres et leur persistance pendant au moins 3 semaines.

COUPE SAGITALE AU NIVEAU DE LA 7° VERTEBRE DORSALE

COUPE SAGITALE AU NIVEAU DE LA 7° VERTEBRE DORSALE - Clinique du mal au dos

Cette image en coupe sagitale, c'est à dire perpendiculaire à l'axe du corps, montre en jaune cerclée de rouge, la diffusion du produit injecté en hydrotomie au sein même du corps vertébral de la 7° vertèbre dorsale chez un patient ayant présenté des tassements anciens des 4° et 5° vertèbres dorsales guéris et indolores, mais souffrant de douleurs au niveau des 6° et 7° vertèbres dorsales.

L’image du bas a été réalisée 5 jours après une séance de mésothérapie tumescente hydrotomique et celle du haut 21 jours plus tard. Ces deux images prouvent la diffusion des produits au sein même des vertèbres et leur persistance pendant au moins 3 semaines.

COUPE SAGITALE AU NIVEAU DE LA 9° COTE DORSALE

COUPE SAGITALE AU NIVEAU DE LA 9° COTE DORSALE - Clinique du mal au dos

Cette image en coupe sagitale, c'est à dire perpendiculaire à l'axe du corps, montre en jaune cerclée de rouge, la diffusion du produit injecté en hydrotomie au sein même de l'arc costal postérieur gauche de la 9° côte  gauche, chez un patient ayant présenté des tassements anciens des 4° et 5° vertèbres dorsales guéris et indolores, mais souffrant de douleurs paravertébrales au niveau de la 9° côte gauche.

L’image du bas a été réalisée 5 jours après une séance de mésothérapie tumescente hydrotomique et celle du haut 21 jours plus tard. Ces deux images prouvent la diffusion des produits au sein même des vertèbres et leur persistance pendant au moins 3 semaines.

Clinique du mal au dos